Close

Tag Archive for: shitenno

Un week-end à Montpellier

Des jeux, des protos et encore des jeux !


Comme l’an dernier, nous participerons au Festival du Jeu de Montpellier, un évènement bien sympathique où familles et joueurs peuvent se retrouver. Nous y animerons évidemment des parties de Shitenno, mais aussi les jeux à venir : Crimebox et Phantom.

La journée de samedi se prolongera à Baraka jeux pour une soirée ludique sympathique.

Si vous êtes dans la région, venez faire un tour :


où ?

Nouvel Hôtel de Ville

Nouvelle salle des Rencontres

1 Place Georges Frêche

34267 Montpellier


Quand ?

  • Le samedi 10 mars de 10h30 à 19h

Soirée off de 19h à 01h du matin à Baraka Jeux (Odysseum)


  • Le dimanche 11 mars de 10h30 à 19h

Tous les renseignements sont disponibles sur le site du festival.

Retour de Cannes

Un formidable week-end

Le week-end dernier se déroulait le Festival International des jeux de Cannes : trois jours intenses de jeux et de rencontres.

Merci tout d’abord à Didier, Marie, Christophe dont l’amitié a embelli chaque moment de ce festival. Nous voudrions aussi dire un grand merci à tous ceux qui sont passés nous voir sur le stand pour jouer ou discuter. Nous avons reçu beaucoup de marques de sympathie. Cela nous fait vraiment chaud au cœur et nous motive encore plus pour la suite.

Sur notre stand nous avions donc deux tables, une de Shitenno et une d’Yggdrasil ainsi que la version Ipad d’Yggdrasil en avant-première. Les jeux ont eu beaucoup de succès, les tables n’ayant pas désempli du week-end. Le samedi après-midi était vraiment incroyable : une foule compacte circulait dans les allées, de très nombreux passionnés nous ont fait partagés leurs expériences, leurs projets de manifestations ludiques ou de créations originales.




Cédric explique Shitenno - Une image de Cyberfab



Un remerciement tout spécial à Cyberfab et Cybermimi, pour les photos qu’ils nous prêtent pour illsutrer cet article, et surtout leur amitié.




Phantom en test sur le Off - Une photo de Cyberfab





Les soirées aux Off resteront elles-aussi marquées dans nos mémoires. Nous avons fait joué  les prototypes de Phantom et de Crimebox à de nombreux joueurs : les retours ont été très positifs, avec de nombreuses remarques pertinentes sur le design ou le game play que nous allons prendre en compte. Merci encore une fois à tous ceux qui ont « joué le jeu ». Nous sommes en tous cas vraiment optimistes et confiants pour la suite.


Les rencontres furent aussi celles des auteurs dont nous avons testé les prototypes : Loïc, Joseph, Yohann, Clément, Christophe. A chaque fois de très belles idées et une passion qui fait plaisir à voir. Merci à tous pour ces moments partagés.

Cannes, c’est donc fini… Vivement l’année prochaine !



Un week-end ludique

Istres, c’est fini…

Le festival d’Istres s’est donc terminé dimanche à 18h après deux jours de jeux entre amis et connaisseurs. Un magnifique ambiance, de belles découvertes et des rencontres bien sympathiques comme toujours.

Nous avons profité de cet évènement pour faire découvrir Shitenno (merci Fred ;-) pour ton aide précieuse et sympathique pour l’animation de la table).

Initiation et Découverte de Shitenno
Là ça ne rigole plus, on a affaire à des "core gamers"












Cédric (en jaune) supervise une partie de Phantom.






Par ailleurs, Xavier et Julien ont pu tester le prototype de Phantom : merci à eux pour leurs retours précieux et constructifs.


Les retours de nos partenaires sur les nombreux tests  qu’ils ont pu faire de Phantom nous ont permis de peaufiner les règles et la présentation. Merci à tous :-)


On approche donc du but : un jeu mitonné aux petits oignons qui plaira aux amateurs de jeux de cartes et de combinaison.


@ bientôt,

Anne-Cécile

Festival d’Istres

Un week-end de jeu chez nous


Samedi 28 et dimanche 29 janvier; l’équipe Ludonaute participe au deuxième festival du jeu d’Istres, organisé par l’association Tour de Jeu. Nous y ferons jouer Shitenno et Yggdrasil bien sûr, mais aussi les prototypes de Phantom et Crimebox qui arrivent à maturation. Deux jours complets de jeux et de démo. avec une équipe super motivée.

Cette année le festival prend de l’ampleur avec un espace jeux de figurines, jeux vidéo et musicaux.Un espace petite enfance est aussi prévu pour les familles.

Philippe proposera des initiation à Hanabi (petit très malin et addictif). Et le premier Championnat de France d’Hanabi aura lieu dimanche 29 avec de nombreux lots à gagner.

Donc si vous êtes dans la région, n’hésitez pas à faire un petit saut à Istres ce week-end.


ça sa passe où ? Au CEC Les Heures Claires – 13800 Istres

Quand ? Samedi 28 janvier de 10h à minuit & Dimanche 29 janvier de 10h à 18h

Entrée gratuite



Ludigônes accueille Shitenno

Samouraïs et Shinobis


La boutique Ludigônes nous accueille samedi 10 décembre à Villefranche-sur-Saône, à partir de 14 h pour un après-midi découverte autour de Shitenno d’une soirée prototypes…

Vous vous sentez l’âme d’un samouraï. Vous savez négocier avec finesse. Alors Shitenno est pour vous ! Bluff, diplomatie, subtilités, venez découvrir notre nouveau jeu avec Cédric Lefebvre et la sympathique équipe de Ludigônes !


Où ? :

boutique LUDIGONES
46 rue grenette, 69400 Villefranche sur Saone

Quand ? :

le samedi 10 décembre à partir de 14h

Contact :

jp sur le site de Ludigônes

Shitenno disponible

Le Père Noël l’a bien ajouté sur votre liste



Eh oui, vous allez pouvoir vous faire plaisir et faire plaisir autour de vous puisque notre nouveau jeu, Shitenno, est disponible en boutique depuis aujourd’hui. Pour l’instant, seuls 471 exemplaires sont en vente en France, Belgique et Suisse. Réservez vite votre exemplaire ! Le bonus Geisha distribué à Essen sera offert avec le jeu dans les boutiques.


N’oubliez pas que les règles du jeu en vidéo sont disponibles. Trois minutes seulement sont nécessaires pour apprendre à jouer. :


Le mini-site dédié au jeu vous en apprendra un peu plus sur la genèse du jeu et le contexte historique. Profitez-en !


A bientôt,




Internationale Spieltage SPIEL ’11

Les pré-commandes sont lancées !



Vous pourrez nous retrouver du 20 au 23 octobre 2011 au salon d’Essen. Nous y partagerons un stand avec d’autres éditeurs francophones, j’ai nommé : Le Joueur, Ludocom, Rallyman et Sit Down! . Nous serons comme l’an dernier dans le hall 5. Si vous ne voulez pas vous perdre, notez bien ce numéro :

5-59

celui de notre stand, bien sûr ;).

A l’occasion de ce pèlerinage ludique, désormais incontournable, nous sortons notre nouveau jeu Shitenno. Pour le découvrir, n’hésitez pas à visiter le mini-site qui lui est dédié ici. Le mini-site qui lui est consacré est désormais ouvert. Un petit teaser vous y attend, histoire de vous mettre dans l’ambiance du jeu.

 


Pour ce grand rendez-vous, nous vous préparons plein de bonnes surprises, des goodies, des dédicaces…

Notre stock de jeux pour cette occasion sera limité à 250 boîtes de Shitenno, 200 boites d’Yggdrasil et 70 boîtes d’Offrandes. Vous pouvez réserver vos jeux et vos goodies dès maintenant. Ça se passe là.


A très bientôt,

Anne-Cécile


Pre-orders are open !


Come and meet the Ludonaute Team in Essen fair from the 20th to the 23th of October 2011. We shall share a booth with some other friendly publishers, that is: Le Joueur, Ludocom, Rallyman et Sit Down! . Our booth will be located in the Hall 5, like last year. If you do not want to get lost, please note down the following number: ;-)

5-59

our booth’s number, of course.

On the occasion of this great meeting, we shall release our new game Shitenno. For this huge gamers gathering, we are preparing a lot of surprises ! Our stock of game copies for this event will be limited to 250 copies of Shitenno, 200 copies of Yggdrasil and 70 copies of Offrandes. You can book your copies today.

The mini dedicated website of Shitenno is now online. You can find it here.

See you soon
Anne-Cécile

Asmodée distribue les jeux Ludonaute

Un nouveau partenariat de distribution


Ludonaute vient de signer un accord de distribution de ses jeux avec Asmodée. L’ensemble des jeux Ludonaute (à l’exception d’Offrandes toujours distribué par Millenium) sera désormais distribué par Asmodée en France, Belgique, Suisse, Hollande, Espagne, Royaume-Uni et USA.

Asmodée est le plus grand distributeur de jeux de société en France et un acteur clé du monde du jeu. Cet accord permet à Ludonaute d’utiliser le savoir-faire et l’expérience d’Asmodée afin d’obtenir une couverture complète des boutiques spécialisées.


Le nouveau tirage d’Yggdrasil sera disponible sur le réseau Asmodée dès la semaine prochaine.

Shitenno, le troisième jeu de plateau Ludonaute, suivra courant octobre.

A new partnership is born.

Ludonaute has just entered into a distribution agreement with Asmodée. From now on, the whole range of Ludonaute games (excepted Offrandes, still distributed by Millenium) will be distributed by Asmodée in France, Belgium, Switzerland, the Netherlands and Spain.

Except for Offrandes and Yggdrasil, Asmodée will also distribute our games in the United Kingdom and in the USA.

Asmodée is the largest distributor of board games and cards games in France and a key-actor in the games market in Europe. This agreement allows Ludonaute to benefit from the pool of expertise and the experience of Asmodée to provide his games fast access into the specialized game boutique market throughout Europe.



The reprint of Yggdrasil will be available through the Asmodée network next week.

Shitenno, the third Ludonaute product, will follow in October.

Des Samouraïs légendaires 2

Ii Naomasa et Honda Tadakatsu


Voici les 2 autres Shitenno. Découvrez la suite des petites histoires qui font la grande.

Honda Tadakatsu (1548-1610)

Honda Tadakatsu était le général le plus doué au service de Tokugawa Ieyasu. Il combattit à ses côtés dans toutes las batailles et fut surnommé « Le guerrier qui surpasse la Mort ». En effet, il n’a jamais été sérieusement blessé, après plus de 100 batailles. Samouraï parmi les samouraïs, il portait un casque aux cornes de cerf qui le rendait visible de très loin sur les champs de bataille. Il possédait une lance, « Tonbigiri », (la trancheuse de libellule), ainsi surnommée car, d’après la légende, une libellule qui se posait sur cette lance se voyait instantanément coupée en deux.

Personnage haut en couleur, il est aussi un fin tacticien, à la tête de troupes d’arquebusiers et un guerrier d’une bravoure exceptionnelle qui affronta les troupes de Toyotomi Hideyoshi à 1 contre 60 lors de la campagne de Komaki. Il fut largement récompensé par Tokugawa Ieyasu, qui lui donna le fief d’Otaki (100 000 kokus) puis le fief de Kuwana (150 000 kokus).


Ii Naomasa (1561-1602)

Le clan Ii est à l’origine vassal du clan Imagawa, dans la province de Tôtômi. A la mort du chef du clan Imagawa, une période de troubles et de choas dévasta cette province. L’héritier inapte et paranoïaque du clan Imagawa accusa à tort le père de Naomasa de trahison. Celui-ci fut kidnappé puis assassiné, mais son fils échappa à son sort en se cachant dans le château de Iidani. Il rejoignit alors les rangs de Tokugawa Ieyasu qui avait conquit la province de Totomi en 1569.

Il gravit les échelons de l’armée du futur Shogun pour finalement devenir Ministre de la guerre. Sur les champs de bataille, comme il menait ses troupes vêtues d’armures écarlates, il fut surnommé  « le Diable Rouge ». Contrairement à Honda Tadakatsu, il fut souvent blessé, mais il combattit toujours avec ardeur. Considéré comme un homme de très grande valeur, il fut récompensé par le Shogun Tokugawa qui lui céda le contrôle de la province Omi (valeur 180 000 kokus) après la bataille de Sekigahara (1600) durant laquelle il fut gravement touché. Il succomba deux ans plus tard des suites de cette blessure.

Ii Naomasa and Honda Tadakatsu

These are the 2 other Shitenno. Discover the stories that make History.

Honda Tadakatsu (1548-1610)

Honda Tadakatsu was the finest general who served Tokugawa Ieyasu. He fought in almost all the battles and was nicknamed  » The warrior who surpasses Death itself « . Indeed, he was never seriously injured, after more than 100 battles. Samurai among the samurais, he wore a famous helmet, which was adorned with deer antlers, which made him be easily recognizable on the battlefield. He had a spear, « Tonbigiri », (Dragonfly cutter), so named because, according to the legend, the tip of the spear was so sharp that a dragonfly that landed on it was cut in two.

Tadakatsu seems to have been a colorful figure, he is also a fine tactician, commanding troops of musketeers and a warrior of an exceptional bravery who faced the troops of Toyotomi Hideyoshi who outnumbered him 60 to 1, during the campaign of Komaki. He was rewarded by Tokugawa Ieyasu, who gave him the fief of Otaki (100 000 kokus) then the fief of Kuwana (150 000 kokus).

Ii Naomasa (1561-1602)

The Ii clan is originally a retainer of the Imagawa clan, in the province of Tôtômi. following the death of the Imagawa clan’s leader, a period of confusions and choas ensued. The paranoid and inept successor of the clan Imagawa falsly convincedof treason the father of Naomasa. The latter was kidnapped then murdered, but his son escaped his father’s fate by hiding in the castle of Iidani. He joined then the ranks of Tokugawa Ieyasu who had conquered the province of Tôtômi in 1569.

He rose swiftly through the ranks to eventually become the master of a sizable holding in ?mi Province, following the Battle of Sekigahara (1600). His court title was Hy?bu-day? (Minister of War). He was noted for dressing his men in red armor, and his contingent was often known as Ii’s ‘Red Devils’ for its fighting spirit (Ii himself was sometimes called ‘Akaoni’, or Red Devil/Ogre). Unlike Honda Tadakatsu, he was often wounded but always fought with bravery. Highly regarded by his master, he was rewarded by Shogun Tokugawa who gave up to him the control of the province Omi (180 000 kokus) after the battle of Sekigahara (1600). But during the battle, he was seriously shot. He died two years later, in 1602, evidently as a result of his Sekigahara wound.

Des Samouraïs légendaires 1

Sakakibara Yasumasa et Sakai Tadatsugu

 

Au XVIème siècle, le Japon traverse la période Sengoku. C’est une période de chaos, de guerre permanente. Le pouvoir impérial est réduit à néant, les révoltes paysannes et religieuses enflamment l’île, les Daïmios s’affrontent pour le contrôle de la terre. Mais de grands généraux finissent par s’unir pour pacifier l’Empire. A leur tête, Tokugawa Ieyasu prend le contrôle du pays et instaure le bakufu qui lui donne le pouvoir absolu et fonde une dynastie, celle des Shoguns Tokugawa, qui durera 300 ans.

Dans Shitenno, les joueurs incarnent des généraux samouraïs, alliés du futur Shogun Tokugawa Ieyasu. Ils sont représentés sur la couverture de la boite du jeu. Ces quatre héros sont entrés dans la légende pour leur bravoure et leurs faits d’armes. Je vous propose de découvrir leur histoire.

Les noms japonais se composent d’un nom de famille (celui du clan) suivi d’un prénom.

 

Sakakibara Yasumasa (1548-1606)

Les Sakakibara étaient les vassaux des Matsudaira (renommés plus tard Tokugawa) dans la province de Mikawa. Très tôt, le jeune Yasumasa côtoie Ieyasu (le futur shogun) et combat à ses côtés dans la lutte contre les révoltes paysannes et religieuses (Ikk?-ikki) qui enflamment la région. Pour le remercier de son aide, Tokugawa Ieyasu l’autorise à aujouter Yasu (qui vient du nom Ieyasu) à son prénom.

Fait inhabituel, il prend la tête du clan Sakakibara à la place de son frère aîné. À 19 ans, il devient, avec Honda Tadakatsu, capitaine de la garde de Tokugawa Ieyasu. Il combat à ses côtés lors de nombreuses batailles (Anegawa, Mikata-Ga-Hara, Nagashino). Brillant orateur, il écrit un pamphlet contre Toyotomi Hideyoshi, un des opposants des Tokugawa.

En 1590, il devient responsable de l’assignation des fiefs dans le Kanto et conseiller de l’héritier de Tokugawa Ieyasu. Après la célèbre bataille de Sekigahara (1600) qui ouvre le shogunat Tokugawa, il obtient la fief de Tatebayashi d’une valeur de 100 000 kokus.

 

 

Sakai Tadatsugu (1527-1596)

Le clan Sakai fut aussi un clan vassal des Tokugawa. Sakai Tadatsugu sert sous les ordres du père d’Ieyasu et obtient le commandement du château Yoshida qui contrôle la route côtière jusqu’à Mikawa. Grand général, il combat avec bravoure lors des batailles de Mikata-Ga-Hara et de Nagashino . Pendant la campagne d’Odawara, il accompagne l’héritier des Tokogawa à Kyoto où ce dernier est retenu comme otage.

Tadatsugu reçoit en récompense de ses services le fief de Takasaki, d’une valeur de 50 000 kokus. Son rang aurait dû lui permettre d’obtenir plus mais il semble que Ieyasu ne lui ait jamais vraiment pardonné de n’avoir pas pris la défense de son fils aîné, accusé de comploter contre Oda Nobunaga, un allié de poids, et contraint au suicide. La vie des Samouraïs est parfois difficile…

 

Sakakibara Yasumasa and Sakai Tadatsugu


On the 16th century, Japan goes through the Sengoku period. This is a time of social upheaval, political intrigue, and nearly constant military conflict. The power of the Emperor is nothing, the rebellion of peasants and buddhist sects sets the island ablaze, the Daymios fight to control the land. But some Generals emerge to dominate and unify Japan. Their leader Tokugawa Ieyasu eventually wins the great battle of Sekigahara and establishes the Edo bakufu which lasts untill 1868.

In Shitenno, the players are samurai generals, allies of the Shogun-to-be Tokugawa Ieyasu. They are represented on the box cover of the game. These 4 heroes became a legend because of their gallant deeds and their feat of arms. Let me tell you more about them:

In Japanese language, the surname (family name) is followed by a given name.


Sakakibara Yasumasa (1548-1606)

The Sakakibara clan is a vassal clan of the Matsudaira clan (later called Tokugawa). Yasumasa serves Tokugawa Ieyasu from childhood and rises to become one of his chief retainers. Yasumasa, though young, is first recognized by Ieyasu for his talents in the 1564 suppression of the Mikawa Ikk?-ikki (religious rebellion) and is granted the use of the charactor ‘?’ (Yasu) in his name. Although the second son in the family, Yasumasa succeeds his father. He comes of age in 1566 and becomes one of Tokugawa Ieyasu’s guard captains.

He serves in a notable capacity at different battles (Anegawa, Mikata-Ga-Hara, Nagashino). In 1590, Sakikabara is given the castle of Tatebayashi and made the head of a committee responsible with assigning fiefs. Yasumasa received the 100,000 koku fief of Tatebayashi han following the Tokugawa victory at the Battle of Sekigahara.





Sakai Tadatsugu (1527-1596)

Tadatsugu is one of Tokugawa Ieyasu’s most notable commanders. First, Tadatsugu serves Ieyasu’s father and is given command of Yoshida castle, which guards the coastal road way into Mikawa from Tôtômi. As a great general, he fights bravely at the Battles of Mikata-ga-hara and of  Nagashino. At the time of the Odawara Campaign, he accompanies Tokugawa’s son (Ieyasu’s hostage to Toyotomi Hideyoshi) to Kyoto.

Tadatsugu receives afterwards a 50,000-koku fief at Takasaki. Despite Tadatsugu’s high rank, some believe that Ieyasu never forgives him for an incident in 1579: while making a diplomatic visit to Oda Nobunaga, Tadatsugu is confronted with allegations that Ieyasu’s son Nobuyasu is plotting against the Oda – no friend of Nobuyasu himself, Tadatsugu makes no attempt to refute the charges (and Nobuyasu is later made to commit suicide). Ieyasu afterwards chids him for not making some effort to defend his son’s honor. Samurais’ life is often hard…