Close

Ludo•eco•naute

Aujourd’hui, Bruno, notre responsable commercial, a envie de vous parler d’écologie et du positionnement de Ludonaute par rapport à cette question. Allez, c’est parti !

Les jeux qui nous permettent de passer de super après-midis ou soirées en famille ou entre amis nécessitent du papier, du carton, du bois. Parfois il y a aussi des dés qui sont eux-mêmes en plastique ou en bois, parfois il y a aussi des crayons, des feutres et j’en passe. Les papiers et cartons, à leur tour, nécessitent des fibres de bois.

Très bien, mais en quoi ça nous/vous concerne ? Et bien ça a une importance absolument non-négligeable pour notre/votre empreinte écologique, et pour notre/votre pouvoir d’achat.

Le fonctionnement de Ludonaute AVANT

Depuis que j’ai intégré l’équipe Ludonaute, la majeure partie des produits de la marque a été produite en Chine. D’une part, c’est un de mes savoir-faire et surtout, notre motivation était de mettre la meilleure qualité et le meilleur matériel possible, en qualité et en quantité, dans nos jeux. Comprenez en quelques mots : vous en donner le maximum pour le moins cher possible. Je sais que c’est facile à dire, mais c’est la vérité stricte. Croix de bois croix de fer, si j’mens, j’place un meeple pour avoir une pierre.

L’autre problématique était – et on s’en rend compte maintenant, surtout pour nous qui utilisons beaucoup la construction en carton dans nos jeux pour des éléments en 3D – que les contraintes techniques devaient être maîtrisées par les usines, et dans ce domaine, la Chine a encore une belle avance sur l’Europe et une plus grande flexibilité.

Le fonctionnement de Ludonaute MAINTENANT

Pourtant, nous avons beaucoup travaillé ces 2 dernières années pour ne plus dépendre de la fabrication à l’autre bout du monde. Voici les 2 raisons majeures

La première est l’écologie et pour bien comprendre il faut comprendre la chaîne de production du papier. Selon les propriétés du papier ou du carton dont les jeux ont besoin, il faut pour les fabriquer des fibres de diverses sources. Le fait est que certaines fibres viennent de bois qui ne sont pas produits en Europe. Ils peuvent venir du Brésil, d’Australie et j’en passe pour les origines lointaines. Ces fibres sont ensuite, la plupart du temps, transformées en Europe pour réaliser les plus beaux papiers que vous pourrez retrouver dans vos jeux. Or, certains de ces papiers européens issus de fibres d’origines déjà lointaines sont ensuite utilisés en Chine, car en Chine on sait faire plein de choses mais pas beaucoup de beaux papiers. Donc imaginez une fibre partie d’Australie, transformée en Europe puis envoyée en Chine pour repartir aux USA. Faites le calcul et vous verrez que le papier aura fait environ 35 000 km, soit presque le tour complet de la planète (comme Phileas Fogg). Et je vous passe le constat édifiant que pour Colt Express, il fut un temps où mon revendeur en Australie préférait pour des raisons pratiques acheter le jeu aux USA… Ça portait donc la distance au seuil inacceptable, si jamais on avait accepté consciemment avant, de 50 000 km ! Boum ! C’est le bruit produit en tombant de ma chaise quand j’ai fait le calcul, ne vous inquiétez pas, tout va bien.

Il m’a fallu du temps pour comprendre tout ça, environ 2 ans. Oui désolé de vous décevoir, Ludonaute n’emploie pas que des prix Nobels, je suis lent à comprendre des choses aussi importantes. Mea Culpa.

La seconde est économique ou plus précisément de conjoncture économique, car elle-même aussi un peu liée à l’écologie finalement.

Vous avez sans doute remarqué que depuis 2 ans, les prix de beaucoup de produits ont augmenté. Et bien l’une des raisons est que subitement, toutes les compagnies maritimes ont augmenté de manière exponentielle leurs prix pour le transport via des conteneurs maritimes. Je ne vais pas rentrer dans un débat économico-politique et sur la volonté de grosses entreprises de transports de gagner plus d’argent mais les raisons sont nombreuses. Nos possibilités de négociation sont nulles.

Alors le premier effet « kiss cool » (TM marque déposée, on ne sait jamais qui lit) c’est que tous les éditeurs de jeux qui produisent en Chine – et ils sont nombreux – passent leurs commandes avec un prix négocié avec l’usine, et avec une tendance de prix pour le ou les conteneurs qui vont servir à acheminer ladite marchandise vers la France, où elles seront réparties sur l’Europe.

Sauf que… Il se passe plusieurs mois entre la commande et le départ du bateau. Donc telle n’a pas été notre surpris de voir les prix des conteneurs exploser (doubler, tripler, puis plus encore, jusqu’à avoir été multipliés par 6) sur les productions de fin 2020/début 2021. À part laisser la marchandise sur le quai, on n’a pas eu le choix que de payer. Et, forcément, vous vous imaginez bien que payer un conteneur 3000 euros, ou 17 000 euros… Et bien ça n’a pas la même incidence sur le coût que représente le transport sur le coût global du jeu, arrivé à sa destination. Parfois, ça peut coûter autant, voire plus que le prix de fabrication.

Le second effet « kiss cool » (blague de répétition off) est qu’il a fallu augmenter les prix de vente, et VITE chercher des solutions pour se sortir de cette situation sans mettre la clé sous la porte du conteneur qui valait 3 milliards.

Comme je vous disais, nous y réfléchissions et sur la base de ces conjonctures, il a fallu aller vite et c’est là que nous étions contents d’y avoir réfléchi un peu avant quand même. Entre temps, on a essayé le train… ça marche, c’est cher mais ça n’est pas si rapide et le train a 2 défauts, il fonctionne au diesel et passe par la Russie.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul (et là on a la dose à vrai dire) le prix du papier explose depuis 1 an. C’est donc la seconde raison des vagues de hausse de prix que vous avez sans doute constaté et je peux vous dire que ça n’est pas sans sacrifice de notre part.

Donc même produire en Europe devient encore plus cher. Pourtant, on a sauté le pas et c’est pour ça que :

  • Living Forest a été produit en Pologne et désormais aux Pays Bas
  • 1001 Îles est notre premier jeu intégralement made in France
  • Colt Express sera désormais fabriqué en Allemagne, tout comme la prochaine extension.
  • Précognition, malgré l’abondance de matériel, et pièces en bois, sera fabriqué aux Pays Bas.

Je vous passe sur l’origine du papier, FSC ou PEFC, soit issus de sources de bois géré au sens écologique du terme.

Comme on dit, ça c’est fait.

– Bruno Chevalier, responsable commercial

0 Comments

Comments are closed